Explosions en Pologne, un accident qui n’est pas sans conséquences

Guillaume Ancel - Ne pas subir

Le 15 novembre, deux explosions sont rapportées en Pologne, à quelques km de la frontière de l’Ukraine. Cette dernière vient de subir une journée d’intenses bombardements par des missiles et des drones russes qui ont visé uniquement des objectifs civils, semant une fois de plus la mort et la dévastation.

Capture d’écran, BFM TV, 15 novembre 2022

Stupeur et inquiétudes

Stupeur et inquiétudes naissent immédiatement, non pas des déclarations insanes de Ségolène Royal1, mais parce que ces explosions en Pologne pourraient déclencher une riposte de l’OTAN dont elle est membre (la Pologne, pas Ségolène…). En effet, le mécanisme central de ce club de défense est que l’agression contre un de ses membres doit être considérée comme une attaque contre l’ensemble (article 5 du traité de l’Atlantique Nord).

Cependant, la réaction militaire de chaque membre n’est (heureusement) pas automatique, mais déterminée par le gouvernement de chacun, l’OTAN ne disposant…

Voir l’article original 1 949 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s